Comment est-ce qu’on devient un bon danseur ? 

 

C’est une question que Massangila “Yugson” Lumengo, créateur de la Hawks Method, a entendu maintes fois sortir de la bouche de ses élèves. Il se la pose également depuis des années.

C’est en réfléchissant sur sa propre expérience de compétiteur, d’enseignant et de chorégraphe, en discutant avec des pionniers dans le monde entier, et en faisant des recherches approfondies qu’il a développé un système inédit d’évaluation du danseur. Synthétisant les apports et les approches des plus grands danseurs de l’histoire, la Hawks Method rend l’évaluation plus constructive et plus intelligible que jamais.

 

Un format inédit d’évaluation

 

La Hawks Method est un nouveau système d’évaluation du danseur. Il permet aux individus de situer précisément leur niveau, leurs forces et leurs faiblesses. Effectué plusieurs fois, il donne la possibilité de mesurer précisément les marges et les domaines de progression.

L’évaluation consiste en quatre épreuves qui correspondent chacune à une thématique: les fondations, la technique, la musicalité et la créativité. Chacune de ces thématiques est déclinée en cinq questions, évaluées sur une grille de 1 à 5. L’hypothétique “danseur parfait” obtient ainsi 100% à l’évaluation (4x5x5).

  • 0 : off-beat, hors sujet
  • 1 : connaissance basique du step
  • 2 : déplacements simples mais peu de variations, écoute musicale binaire
  • 3 : s’est approprié le mouvement mais ne prends pas assez de risques
  • 4 : précision et conscience du mouvement, s’amuse avec l’instruction
  • 5 : maîtrise du mouvement qui tend vers la perfection

Au cours de chaque épreuve, cinq professeurs sont assis en cercle, faisant face vers l’extérieur. Cinq danseurs passent à tour de rôle devant chaque professeur. Ils disposent d’une minute pour répondre à une question, avant de passer devant le professeur suivant. Les cinq questions, ainsi que les professeurs étant chargés d’évaluer chacune d’entre elles, sont connus avant le début de l’épreuve.

Le freestyle comme dépassement de soi

 

Le principe de la Hawks Method est de garder la forme du freestyle et de la présélection de battle pour effectuer l’évaluation. Etre mis en situation à chaque étape permet de voir si les composantes évaluées sont acquises. Autant qu’une rencontre avec un professeur, chaque exercice permet de se retrouver face à soi-même et de repousser ses propres limites.

Les participants sont évalués et encadrés par des professeurs qui sont non seulement qualifiés en pédagogie mais sont aussi des personnes d’expérience, choisies pour leur capacité à répondre aux questions auxquelles seront soumis les danseurs. Ils sauront faire progresser avec des mots, autant qu’avec des exercices.

Les danseurs bénéficient ainsi d’un encadrement privilégié, obtiennent des réponses précises à leurs questions, et sont encouragés à prendre un rôle actif dans leur développement. À l’issue de l’évaluation, ils repartent avec un schéma de leurs points forts et de leurs points faibles sous forme graphique, ce qui leur permet de donner plus de sens et de direction à leurs efforts.

 

Un système de classement ambitieux

 

Disposant de son propre système de classement, inspiré du système de médailles, la Hawks Method encourage les danseurs à tendre vers la “perfection”. Faire l’expérience de la Hawks Method c’est en effet accepter de se mesurer à soi, mais aussi aux autres. A l’issue de l’expérience, les danseurs repartent non seulement avec une représentation graphique de leur niveau actuel, mais aussi avec une « médaille » virtuelle, basée sur leur score global :

  • Rookie : 0-50%
  • Bronze : 51-65%
  • Argent : 66-80%
  • Or : 81-95%
  • Platinum : 96-100%

Premier outil de mesure précis et systématique, la Hawks Method permet d’évaluer le niveau des danseurs à l’échelle d’un stage, d’une école, d’une ville ou encore d’un pays. Son but est de pousser la danse hip-hop à un niveau d’excellence dans sa globalité et d’encourager ses adeptes à prendre au sérieux la rigueur de travail, la profondeur des connaissances, la richesse de l’histoire et la versatilité des techniques.